Un exemple concret de Permacomptabilité



8 domaines de capital


« Plus tôt cette année, alors que mon collectif et moi-même concevions une formation sur le jardin-forêt de quatre week-end, nous avions beaucoup de problèmes avec le budget. Les coûts de location d'espace et de paiement des intervenants, combinés à notre désir de maintenir des tarifs raisonnables, ont rendu la chose irréalisable ... Nous voulions rendre cela réalisable, mais nous ne savions pas comment générer un rendement financier raisonnable. Ensuite, nous avons réalisé que notre réflexion était trop étroite, nous ne regardions que le capital financier !

En considérant les 8 capitaux intégrés à la Permacomptabilité, nous avons vu le capital expérientiel que nous gagnerions en organisant un cours, le capital social que nous recueillerions en plantant des jardins-forêt dans un nouveau centre éducatif, et enfin le capital vivant de centaines de plantes utiles restituées au sol et à la biodiversité ... il est devenu clair que la rémunération financière était devenu une seule facette du système aujourd’hui. Néanmoins, nous devions encore équilibrer nos entrées et nos sorties pour cette seule forme de capital. »

Ces 8 domaines de capital ouvrent une voie claire vers un effet de levier vertueux vers l'investissement écologique et social. Fait est que nous pouvons encourager les particuliers, les entreprises, les organisations et les gouvernements à imiter les pratiques d’investissement de la nature : locales, authentiques, diversifiées et principalement dans le capital vivant.


Par exemple, en lien à une multitude d'entreprises et d'organisations connectées, nous pouvons investir aujourd’hui divers paniers de capitaux pour offrir des événements régénératifs : voir le Jardin du Roc..K à Ploërmel (capital vivant) actuellement agradé par l’association RÊV’OLUTION pour le Vivant (capital culturel, vivant, expérientiel, social, spirituel), elle-même partenaire de DESiGN PermaComptable (axé 8 capitaux) qui réinvestit l'ensemble de ses bénéfices dans le Jardin du Roc..K (capital vivant) : La boucle est bouclée !



Un exemple concret de permacomptabilité


Voici un exemple simple et concret sur l'une des applications les plus utiles de cette approche initiée par Charles Judes en lien fort à la pétale économie-finances de la Permaculture, et aux 3 niveaux de biomimétisme : Développer et changer notre propre vision du monde et des transactions dans lesquelles nous nous engageons.


Par exemple, quand je travaille bénévolement sur la ferme en permaculture biologique de mon ami, nous ne parlons pas que de «travail gratuit» car : 


  1. Je gagne un capital expérientiel et intellectuel sur le sol, les cultures et la gestion de la ferme ; 

  2. Nous soutenons et sauvegardons la croissance du capital de vie dans le sol ; 

  3. Mon ami reçoit de l'aide pour fabriquer des produits à échanger contre du capital financier (son gagne-pain) ; 

  4. Nous construisons tous les deux un capital social grâce à une interaction positive et à une connexion les uns avec les autres, dans la coopération.


Cette abondance de clarté peut conduire à un tout nouveau niveau de transparence dans notre travail en tant que concepteurs éco et socio-responsables, culturels et économiques. Elle peut nous guider vers une pratique toujours plus approfondie de la troisième éthique de la permaculture : prendre soin de la nature, prendre soin de l'homme et redistribuer équitablement les surplus.


En savoir plus, nous contacter.

www.designpermacomptable.com

78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout