top of page
Rechercher

Permacomptabilité : Un pont entre la permaculture et le biomimétisme pour un avenir durable

Article rédigé par Charles Judes

Mai 2023


Introduction


La permaculture et le biomimétisme sont deux approches complémentaires qui cherchent à créer des solutions durables en s'inspirant de la nature. La permaculture se concentre sur la conception de systèmes agricoles et de modes de vie durables, tandis que le biomimétisme vise à appliquer les principes et les stratégies de la nature dans la conception de produits et de processus innovants.


Cependant, pour assurer une transition réussie vers un avenir durable, il est essentiel de prendre en compte les aspects économiques et comptables de ces approches. C'est là qu'intervient la permacomptabilité, une démarche de design qui vise à créer un lien entre la permaculture et le biomimétisme en intégrant des considérations écosystémiques glocales (global + local) dans la prise de décision durable des organisations.


Fresque de la permacomptabilité. Source IDEC, 2023

Disponible à l'impression ici (tarif 30 €)



La permacomptabilité reconnaît l'importance des écosystèmes et cherche à les intégrer dans les processus de conception et de prise de décision. Elle met l'accent sur la compréhension des relations entre les espèces et leur environnement pour créer des systèmes durables et autonomes (voir article les 4 stratégies du biomimétisme appliquées à la permacomptabilité). En s'inspirant des modèles de coopération et de symbiose présents dans les écosystèmes naturels, la permacomptabilité encourage la création de réseaux d'acteurs économiques interconnectés qui maximisent l'utilisation des ressources et minimisent les déchets.


De plus, la permacomptabilité intègre des considérations économiques et comptables dans la conception de solutions durables. Elle évalue les coûts, les bénéfices et les impacts environnementaux, sociaux et économiques des décisions et des activités. En utilisant des métriques inspirées des écosystèmes naturels, elle permet de mesurer l'empreinte écologique, les cycles de vie des produits et les impacts associés. Cela aide à identifier les domaines nécessitant des améliorations et à prendre des décisions éclairées pour favoriser la durabilité et la régénération de l'environnement.



La permacomptabilité : une approche de design pour la durabilité


La permacomptabilité adopte une approche de design dans laquelle les principes de la permaculture et les stratégies du biomimétisme sont appliqués de manière intégrée pour favoriser la durabilité et la régénération des systèmes économiques. Cette approche s'appuie sur la reconnaissance des huit capitaux : vivant, social, expérientiel, culturel, financier, matériel, intellectuel et spirituel.


1- Intégration des principes permaculturels dans la comptabilité


Prise en compte des externalités positives : La permacomptabilité reconnaît la valeur des services écosystémiques fournis par la nature et tente d'intégrer ces aspects dans les calculs comptables. Par exemple, une entreprise engagée dans des pratiques permaculturelles peut évaluer et inclure dans ses états financiers la valeur des services écologiques fournis par la régénération des sols, la préservation de la biodiversité et la restauration des écosystèmes. Des outils tels que les évaluations de capital vivant permettent de qualifier et de quantifier ces externalités positives et de les prendre en compte dans les décisions économiques.


Systèmes circulaires : La permacomptabilité favorise l'adoption de systèmes économiques circulaires, où les déchets et les ressources sont gérés de manière efficace et intégrés dans des boucles de rétroaction positives. Par exemple, une entreprise s'inspirant de la permacomptabilité peut mettre en place des pratiques de recyclage, de réutilisation et de régénération des ressources. Elle peut concevoir des processus de production qui minimisent les déchets et les impacts environnementaux. La permacomptabilité encourage également l'utilisation de matériaux renouvelables et la réduction de la consommation d'énergie, contribuant ainsi à la préservation des ressources naturelles.




Par exemple, Ecovative Design est une entreprise qui utilise des matériaux d'emballage durables et biodégradables fabriqués à partir de champignons. Ils intègrent des principes permaculturels dans leur comptabilité en évaluant les avantages environnementaux de leurs produits, tels que la réduction des déchets plastiques, la préservation des ressources naturelles et la décomposition naturelle des matériaux. Ils utilisent des métriques spécifiques pour mesurer ces aspects et les intègrent dans leurs rapports financiers. en savoir plus : https://www.ecovative.com/

Fauteuil en mycelium source Ecovative Design



La permacomptabilité ne s'arrête pas là, elle intègre aussi les dimensions suivantes :


Permaculture humaine : La permacomptabilité va au-delà de la simple intégration des principes permaculturels dans la comptabilité en incluant également des aspects de permaculture humaine. Cette approche reconnaît l'importance de concevoir des systèmes économiques qui soutiennent le bien-être humain, favorisent l'équité sociale et renforcent les communautés. Les principes de permaculture humaine tels que la coopération, l'autonomie, l'attention aux personnes et la prise de décision collective sont pris en compte dans les décisions économiques.


Régénération des communautés : La permacomptabilité met l'accent sur la régénération des communautés en favorisant des modèles économiques qui renforcent les liens sociaux et promeuvent une culture de collaboration et de partage. Cela peut se traduire par la création de coopératives, de jardins communautaires ou de systèmes d'échange local. En intégrant les principes de permaculture humaine, la permacomptabilité vise à créer des économies locales résilientes où les besoins essentiels des individus sont satisfaits de manière durable et équitable.


Éducation et sensibilisation : La permacomptabilité reconnaît l'importance de l'éducation et de la sensibilisation pour promouvoir des pratiques durables au sein des communautés. Elle encourage la diffusion des connaissances et la formation autour des principes de permaculture et de comptabilité durable. Cela peut se faire à travers des programmes éducatifs, des ateliers, des conférences et des initiatives de sensibilisation. En élevant la conscience des individus et en les impliquant activement dans la transition vers des modèles économiques durables, la permacomptabilité contribue à créer un changement positif à long terme.


Initiation à la permacomptabilité et à la gestion "spirituelle" de projet. Source IDEC, 2023



2- Utilisation du biomimétisme pour l'innovation économique durable


Le biomimétisme représente une opportunité inédite d’innovation responsable : s’inspirer du vivant et tirer parti des solutions et inventions qui y sont produites, éprouvées par 3.8 milliards d’années d’évolution. En prenant les systèmes biologiques comme modèle, il devient possible de réconcilier les activités industrielles et le développement économique avec la préservation de l’environnement, des ressources et de la biodiversité. CEEBIOS


La permacomptabilité intègre les concepts et les solutions inspirés de la nature, issus du biomimétisme dans les processus d'innovation économique. En s'inspirant des mécanismes de résilience des écosystèmes, de l'efficacité énergétique des organismes vivants et des cycles naturels, la permacomptabilité favorise la conception de produits, de services et de systèmes économiques plus durables et efficaces. Par exemple le projet Waterboxx s'inspire des carapaces de scarabées du désert, le Waterboxx est un dispositif de collecte d'eau durable utilisé dans l'agriculture. Il permet de capturer l'humidité de l'air et de l'eau de pluie, offrant ainsi une solution efficace pour l'irrigation des plantes dans les régions arides. Voir les vidéos ici.

Source : Waterboxx


Au niveau écosystème, on trouve des exemples concrets de biomimétisme qui cherchent à imiter des écosystèmes présents dans la nature pour créer des solutions durables et autonomes. Cela ne va pas sans rappeler les Ecosystemic Living Labs 8K de DPC, au service du bien commun et des 17 objectifs du développement durable. Voici quelques exemples :


  • La ville de Kalundborg au Danemark : Kalundborg est considérée comme le premier exemple de symbiose industrielle. Les entreprises installées dans le parc industriel de la ville ont mis en place une coopération étroite, où les flux de matières et d'énergie sont recyclés et échangés entre elles. Cela a permis de minimiser leur impact environnemental tout en améliorant leur productivité.


L’écologie industrielle de la Ville de Kalundborg, Copenhague. Source : Gulipac, 2016


  • ReGen Villages : ReGen Villages est une entreprise californienne qui s'est associée à un cabinet d'architecture danois, EFFEKT, pour concevoir un village 100% écologique aux Pays-Bas. Ce village fonctionnera en circuit fermé, en s'inspirant des écosystèmes naturels. Il sera capable de produire sa propre énergie à partir de sources renouvelables, de pratiquer une agriculture régénérative et de recycler ses propres déchets, créant ainsi un écosystème durable et autonome.


Le système du ReGen Villages, Almere, Pays-Bas. Source EFFEKT



Conclusion


La permacomptabilité offre un cadre conceptuel et opérationnel pour la création d'un système économique en équilibre avec la nature. En intégrant la sagesse de la nature et en adoptant une approche de pensée systémique, la permacomptabilité vise à transformer nos modèles économiques actuels en des systèmes plus résilients, durables et respectueux de l'environnement. Elle favorise une économie circulaire, régénératrice et en harmonie avec les cycles naturels, où les entreprises opèrent en tant que partenaires de l'écosystème et contribuent à la préservation et à la restauration de la biodiversité et des écosystèmes dont nous dépendons. En appliquant les principes de la permacomptabilité, les entreprises peuvent créer de la valeur à long terme tout en préservant et en régénérant les ressources naturelles nécessaires à leur activité.



DPC est une agence de stratégie et de design éco-innovant. Notre objectif est de repenser les pratiques et les modèles de conception traditionnels en intégrant des principes permaculturels et biomimétiques, pour faire émerger des dynamiques bio-inspirées (Symbiose et coopération, Résilience et adaptation, Économie circulaire, Diversité et adaptation évolutive).





23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page