top of page
Rechercher

La permacomptabilité, vers une écolonomie créative ?




Permacomptabilité et créativité


Sans parler nécessairement de dessin, de peinture, ou de land art, un principe fort de la permaculture nous dit :


UTILISER LE CHANGEMENT ET Y REAGIR DE MANIERE CREATIVE


La vision ne consiste pas à voir les choses comme elles sont, mais comme elles seront (voir https://files.holmgren.com.au/downloads/Essence_of_Pc_FR.pdf )



Ce principe a deux facettes :


d’un côté concevoir en utilisant le changement de façon volontaire et coopérative,

et de l’autre réagir ou s’adapter de manière créative aux changements à grande échelle qu’on ne peut ni contrôler ni influencer.



Une semence : 10% d’action humaine, 90% de génératif


La graine dans le sol capable d’une régénération après une catastrophe naturelle fournit l’assurance d’un rétablissement du système dans le futur.

La nature, en ce sens, est naturellement créative.

Les Anciens l'ont bien compris avec le cercle de guérison.



Les Anciens disent que les différentes étapes de la vie se déroulent de façon circulaire. Ils ajoutent que nous devons vivre aussi en harmonie avec la nature et les êtres.

Les manquements aux lois naturelles perturbent l’harmonie toute entière du cercle et des êtres qui la composent.

Il en découle que chacun porte ainsi une part de responsabilité dans le cycle de la vie, que chaque élément a son importance, son rôle à jouer et, à ce titre, qu’aucun des éléments n’est inférieur ou supérieur aux autres.

Enfin, selon ces dires, les maladies résultent des manquements aux lois naturelles.


"Chuchotements mis en page

Engourdi dans une légende

Pas un mot de ma langue


Puis le dessin d’un cercle


Une danse annonce la chasse aux mémoires


Je souffle

dans les narines de l’ours à l’œil de vitre

étendu face au feu

Vêtu de sa peau

je gratte le mur de papier peint

qui feint la pierre

Mes griffes s’aiguisent dans l’illusion

défont une couture dans le ciel

Des soupirs

Des masques et des âmes des Wendats

s’évadent


Cercle de guérison"

(Les Pas de l’indien, Pensée Wendates, 2005)


Le cercle de guérison qui est proposé avec la Permacomptabilité, avec le retour à la sobriété et aux cycles longs, n'est autre qu'un retour aux sources originelles. Le changement paradigmatique qui arrive et que prône l’essence de la Permacomptabilité est plus que jamais d’actualité, vers un éveil intégral, à Soi et aux autres.


Le MAL-A-DIT global trouve ses causes profondes dans notre désorientation individuelle et collective actuelle. La Permacomptabilité en tant qu'outil vise à donner une boussole écologique intégrale (8 capitaux : Vivant, Culturel, Expérientiel, Intellectuel, Financier, Matériel, Spirituel, Social) pour mieux envisager de manière créative les aléas de l'avenir.



Vers une émergence créatrice écolonomique


Comme me l’a aisément signifié le philosophe Alain Deneault cette semaine, auteur d’une série de livres dont l’Economie de la nature, "la Permacomptabilité est un oxymore" dans le sens où nous ne parlons plus de compter littéralement, mais de savoir-compter pour préserver ce qui est capital.


ECOLONOMIE : ECONOMIE = ECOLOGIE


La Permacomptabilité crée en effet une nouvelle réalité poétique et philosophique, mettant en lumière ce qui était invisible jusqu’alors, en insistant sur leurs potentialités qualitatives, qualitatives et socio-dynamiques.


Nous parlons de régénérer 8 capitaux, nous accordons alors une importance primordiale à tout ce qui est écosystème, peu importe que leur échelle soit quantique, microscopique, macroscopique ou télescopique.

Aller vers cette conception coopérative d'un nouveau monde dynamique et multidimensionnel suppose de prendre chacun tel qu'il est.


Du point de vue de la paix économique, l’apaisement et la régénération du monde passent par une réconciliation individuelle et collective. Elle est capable de nous relier dans la diversité, sans adversité. Elle ne peut se réaliser qu’avec ce qui nous unit le plus profondément : notre humanité.

Mise à rude épreuve, nous nous en sommes éloignés ...


Il n'est rien de tel que la pensée créative pour nous aider à la retrouver.


Car dans cette humanité que sommeillent des trésors insoupçonnés …



Être humain, cela suppose de libérer ses ressources naturelles. A l’intérieur de nous et entre nous, de merveilleuses ressources naturelles existent. Certains les qualifieront d’hypersensibilités, d’autres de dons naturels, ou d’autres de grâces, de chamanisme, de supra conscience, d'énergie ... Celles-ci ont vocation à accomplir cette réconciliation dont nous avons tant besoin pour guérir nos blessures, guérir nos relations, guérir le monde, éclairer le juste sens du bien-être commun. La nature humaine, si elle cesse d’être abimée à la racine, cette nature peut se révéler dans toute sa beauté, sa force, sa fragilité, sa complexité.


Il nous faut donc préalablement nous accorder sur un principe fondamental : « Oui, la nature humaine est bonne ! » (Comment la violence éducative la pervertit depuis des millénaires, Olivier Maurel – Robert Laffont).


Les fondations saines d’un nouveau modèle de société peuvent en permettre l’émergence. De nos actions d’aujourd’hui se révèle le monde de demain, c'est ce que nous vous proposons de vivre ensemble avec la Permacomptabilité dès aujourd'hui.

La vision effrayante du monde a pour résultat de nous emmener vers ce monde vers lequel nous ne voulons pas aller. Notre futur est en effet créé de manière vibratoire. Grâce à la neuroscience, nous savons de manière certaine que l’émotion sert de porteuse pour nos pensées.


« Le futur est un multivers, il n’est pas adressé par la mécanique. Le futur que nous allons vivre maintenant, et qui existe déjà, même dans un an ou deux, est adressé par nos émotions ; il n’est pas adressé par la mécanique. Donc si vous rentrez dans des émotions de peur ou de combat contre, avec l’idée que vous allez vivre dans un futur où vous allez devoir être un résistant contre, vous contribuez à demander à vivre cela, à créer ce futur-là. » (Philippe Guillemant)

Pour une organisation, quelle qu’elle soit, raisonner en 8 capitaux va lui permettre de passer par des phases de gestion prospective de projet, axées sur plusieurs phasages de divergence et de convergence multi-partites, qui alimenteront substanciellement l’émergence créative individuelle et collective, vers de nouveaux horizons viabilisés. Par exemple, le rêve du dragon, ou dragon dreaming, est une puissante méthode de gestion de projet, intelligente et ludique qui permet d’obtenir des résultats extraordinaires : https://revedudragon.org/.


Le fait est que nous sommes d’ores et déjà tous reliés à ces 8 capitaux, nous en maximisons déjà certains même si nous ne les maximisons pas tous. Par exemple, un financier maximisera le capital financier notamment ; la question à se poser sera alors : le fait-il de façon vertueuse ? Dès lors, il ne s’agit pas de combattre ce système, mais bien d’accompagner son potentiel évolutif, vers une émergence économique (art d’administrer sa maison) de façon créative et éthique (voir principes de la Permacomptabilité : une équité de la valeur, la conception cocréative comme valeur, la philosophie de la permaculture comme base de conception d'entités humaines terrestres).


L’intensification des enjeux sociétaux et environnementaux nous montre à quel point nous devons accélérer cette transition dans l’action, dans le but final de tendre vers une culture régénératrice octo-capitale (nous parlerons des métriques dans un prochain article, le premier axe à prendre en compte sociétalement est bel et bien le développement personnel de tout un chacun).


Dans la nature rien, ne se perd, tout se transforme.

Au lieu de bâtir des cités-cancers, le capital financier peut être converti en d’abondant agrosystèmes vertueux, où la coopération et la maximisation de la diversité d’actions intercapitales et interentités (de type fertilisation croisée, de type vortex) permettra : bienveillance, non-violence, confiance, respect, lâcher prise, empathie, altruisme, compassion, entraide, créativité, souveraineté, diversité, coopération, responsabilité, sobriété, simplicité, énergie, amour, abondance, paix …


L’investissement au sein d’écosystèmes 8 K permettra de générer au moins 8 fois plus de valeurs !



Capter l'émergence créatrice pour ré-humaniser le monde


Certes, le vieux contrat social propriétaire qui promettait la protection contre la soumission a édifié de bien dures carapaces. Il hante encore l’inconscient collectif et active les réflexes défensifs. Chaque nouveau choc réveille les mémoires de souffrance et la peur exacerbée de perdre sa sécurité, ses points d’appui, son toit, son appartenance à la société, son identité, son existence même…


Comme pour les hommes enchaînés de la caverne de Platon, il est difficile d’oser tourner son regard vers la lumière d’une autre réalité qui pourrait éblouir. Se détacher des trois grands illusionnistes que sont le jugement, le cynisme et la peur, sortir de l’impuissance apprise n’est pas si aisé. Nos blessures ont besoin d’être pensées, soignées, nos architectures neuronales ont besoin de se transformer.


Edgar Morin faisait le constat qu’« il nous faut un humanisme régénéré et ré-humanisé pour que tous les êtres humains soient reconnus par des gestes concrets comme des humains tout simplement ».


L'accrétion désigne la capture de matière par un astre sous l'effet de la gravitation.



Comme une accrétion (photo ci-dessus), pour grandir harmonieusement de façon durable, il nous faut reconnaître la pleine légitimité de chaque humain à être et à vivre (et non pas simplement survivre) en écologie avec sa nature profonde, créatrice, interconnectée. Nous devons désapprendre pour apprendre à co-évoluer en paix, respecter la vulnérabilité, les talents et biorythmes singuliers, la biodiversité.


« Quand la civilisation n’est pas soin, elle n’est rien. » (Le soin est un humanisme, Cynthia Fleury)

Pour aller plus loin sur le codéveloppement créatif, je vous invite à lire cet excellent article de Véronique Caret : https://iris-creativite.com/retour-a-notre-humanite-individuelle-et-collective-le-codeveloppement-creatif-nous-montre-le-chemin/



Ecrivons l'avenir ensemble !


Le flow s’accélère et la Permacomptabilité suscite déjà beaucoup d'intérêt dont la Région Bretagne, le Bonheur National Brut, L’Ecole.com, Wassati, Kata, Greta de Vannes.


Des projets pilotes en Permacomptabilité sont lancés et finançables en partie par la Région Bretagne (en cours : Institut Méditerranéen de Biomimétisme et Institut Polynésien de Biomimétisme).


Si vous souhaitez lancer un projet pilote en lien avec l'association RÊV'olution Ploërmel, merci de bien vouloir nous contacter sur www.designpermacomptable.com

122 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page