Et vous, de quelle utopie rêvez-vous ?

Dernière mise à jour : 27 août 2020


Thomas More en 1516 dénonçait dans son ouvrage 'Utopie' les politiques absurdes, les hommes privant les paysans des terres communes, les lois trop nombreuses et les injustices, la folie humaine pour l'or et pour l'argent "qui n'ont aucune vertu", ... cette version humaniste paraissait prendre en compte certains enjeux de premier ressort tels que les enjeux humains et de responsabilité comportementale (savoir-être).



Parmi les premiers, sinon le premier à théoriser le fait que l'on peut mettre la science au service du bien-être matériel de l'humanité, Francis Bacon parlait dans son utopie de 1622 'La Nouvelle Atlantide' d'éléments plus qu'avant-gardistes : production de nouveaux matériaux et de métaux artificiels, réfrigération et conservation, désalinisation de l'eau de mer, médecine et prolongation de la vie, création d'espèces nouvelles, composts et sols pour rendre la terre plus féconde, plante qui croissent et portent des fruits plus vite qu'il ne leur est naturel, arts mécaniques et machines pour accroître la force des vents, engins de guerre puissants, mais aussi lasers, microscopes, sous-marins, possibilité d'une certaine mesure de voler dans les airs, téléphonie, agroalimentaire contemporain : imitations de saveurs, etc.


Avec Bacon, les utopies humanistes ont donc commencé à se transformer en utopies de moyens : rêve d'utiliser la machine pour rendre le monde plus "parfait" ...


Avec le recul actuel des téléscopes, notre vision en devenir du macroscope (complexe), la microscopie, nous sommes maintenant amenés à réfléchir à ce nous ne devons pas oublier : les limites physiques et sociales de notre utopie.

Nous pouvons dès lors affirmer aujourd'hui que la technologie doit bien être vue comme un moyen et non une finalité. Dès lors, attention à tous ceux qui nous promettent un avenir meilleur basé sur la seule et unique technologie.


Et vous, de quelle utopie rêvez-vous ?

Au même titre que les non-humains, l'homme (à différencier de la machine) doit être respecté dans cette transition sociétale qui nous anime aujourd'hui : nous avons des solutions aujourd'hui pour concevoir des systèmes viables et péreins en tenant compte de l'ensemble des parties.

Le DESiGN PermaComptable suit la méthodologie complète et approuvée de la permaculture, pour viser la conception d'organisations humaines efficientes, et respectueuses des écosystèmes humain et non-humains.

Plus d'informations, contactez-nous : www.designpermacomptable.com



(source : Le Bonheur était pour demain de Philippe Bihouix - édition Anthropocène 04.2019)

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout