Approche multi-capitaux, ou oser changer le mode de représentation de nos organisations

Dernière mise à jour : 27 août 2020


La musique n'est pas dans le violon

Au vu des enjeux, il apparaît aujourd'hui comme évident pour nos organisations humaines d'aller sur une approche multi-capitaux. Nous constatons que l'approche actuelle, régie par le seul et unique capital financier, entraîne une irrémédiable dégradation de nos écosystèmes naturel et humain. Cela n'est pas sans entraîner de multiples effondrements systémiques : biodiversité, burn-out, approvisionnement alimentaire, climat ...

Sans cette mise en perspective, nous sommes comme aveugles à la réalité profonde que nous vivons. Nous continuons à attribuer les menaces que nous vivons à des externalités, en oubliant le caractère de notre profonde responsabilité. Aujourd'hui dans son mode de représentation, la comptabilité est un outil financier. Nous ignorons dès lors les changements qui pourraient vraiment avoir de l'importance.

Avec le multi-capital, la comptabilité adopte une finalité de compréhension du "tout" et de recherche des équilibres éco-systémiques.

Dans notre bulle, confortablement ancrés dans notre "technosphère" (terme de Humberto Maturana), nous pensons que seule la technologie va résoudre les problèmes ...

Cette volonté de contrôler un environnement complexe m'amène à vous poser, lecteurs, les questions suivantes : Selon vous, la technologie est-elle la seule alternative pour respecter le monde naturel ? Quelle finalité pour la technologie : mettre en lumière ou effacer la réalité ? Comment vos organisations réfléchissent au vivre ensemble avec les organismes vivants (humains et non-humains) ?


"La musique n'est pas dans le violon. elle est en nous et nous apprenons lentement et progressivement à en jouer." (Peter Senge)


Le temps est venu de redonner du sens aux chiffres